Le Closel est à nous
Le Closel avant la coupe rase

Le Closel maintenant...

Le comité "Le Closel est à nous" a déposé aujourd'hui, lundi 24 février, un projet pour le Closel, répondant ainsi à la récolte de propositions envoyée par le Conseil communal.

Le vendredi 7 février 2014, les 583 signatures de la pétition "Le Closel est à nous" ont été remises à l'administration communale. Les journalistes du Littoral Région, de l'Express et de RTN étaient présents, contrairement au Conseil communal qui n'a pas jugé nécessaire de recevoir les pétitionnaires. Le comité "Le Closel est à nous" a aussi remis une lettre au Conseil communal, et un discours a été prononcé devant la Maison de Commune.

Plus de 220 arbres ont été abattus sur la propriété du Closel à Bevaix

Lors de la campagne en faveur de l'achat du Closel, la population avait été invitée à visiter le parc, un endroit plein de mystère et de beauté : passé le seuil que peu de personnes avaient déjà franchi, on pouvait découvrir derrière la haie une charmante demeure entourée d'arbustes et de très grands arbres.

C'est sur la base de cette visite que de nombreux habitants et contribuables de Bevaix avaient accepté un crédit de plus de 3 millions de francs pour l'achat de la propriété.

Or tous ces beaux arbres ont été abattus entre le 25 et le 29 novembre. L'annonce parue dans le bulletin d'information parlait d'une coupe et d'un nettoyage :  "Le service forestier va opérer une mise en valeur des essences rares, exotiques et d’ornement par une coupe et un nettoyage des haies entourant la propriété de Closel". Voir images ci-dessus (cliquez dessus pour les voir en grand)...

La réalité est tout autre - le parc a été entièrement détruit.

Mais il est encore possible de faire quelque chose de bien du Closel :  sauvegarder la maison, la fontaine et le petit chemin, trouver tous ensemble un projet adéquat, et une fois le projet réalisé, replanter les arbres afin que le parc puisse renaître un jour.

C'est pourquoi nous avons remis cette pétition aux autorités bevaisannes.